Formulaire de contact

Votre message sera envoyé au commercial de votre département :

Nom

Email

Activité

Département

S'abonner à la newsletter
(4 à 5 envois/an)

Objet

Message

N'oubliez pas de préciser vos coordonnées si vous souhaitez être recontacté.

Merci de recopier le code CLND :

En poursuivant, vous acceptez le traitement informatique de vos données : en savoir plus.

Votre accès personnalisé
Accès Club Expert

L'accès à cet espace est réservé aux membres du Club Biofib Expert : en savoir plus.



Connexion
Mon profil prescripteur

Afin de vous aiguiller vers le bon interlocuteur, merci de compléter les 3 champs ci-dessous :


Hygrométrie et qualité de votre air intérieur

Accueil Bien isoler sa maison Confort d'ambiance



L’hygrométrie se caractérise par le degré d’humidité de l’air ambiant, à savoir la quantité de vapeur d’eau présente dans l’air (exprimée en %, ou en gramme d’eau / m3 d’air sec).

Habitat étanche ou respirant ? 2 avis partagés

Étanche pour maîtriser les dépenses d’énergie

Étanche pour maîtriser les dépenses d’énergie

Il s’agit, par tous les moyens d’empêcher la chaleur produite dans la maison de s’échapper au travers des parois, par le renouvellement d’air non maîtrisé ou encore, la perméabilité du bâti. Ceci aboutit bien souvent à la réalisation d’un habitat étanche, paradoxalement contraire au principe de régulation naturelle de l’hygrométrie. Ceci est parfois nécessaire pour protéger les matériaux de faible densité qui sont sensibles aux variations de pression (ce qui peut affecter leurs caractéristiques techniques et augmente le risque de condensation). Dans ce cas, la pose d’un pare vapeur étanche à l’air est fortement conseillé. Une ventilation «double flux» est également recommandée pour limiter les pertes d’énergie vers l’extérieur.

Respirant pour favoriser la régulation naturelle de l’habitation

Il s’agit, par tous les moyens d’<strong>empêcher la chaleur produite dans la maison de s’échapper au travers des parois</strong>, par le renouvellement d’air non maîtrisé ou encore, la perméabilité du bâti. Ceci aboutit bien souvent à la réalisation d’un habitat étanche, paradoxalement contraire au principe de régulation naturelle de l’hygrométrie. Ceci est parfois nécessaire pour protéger les matériaux de faible densité qui sont sensibles aux variations de pression (ce qui peut affecter leurs caractéristiques techniques et augmente le risque de condensation). Dans ce cas, la pose d’un pare vapeur étanche à l’air est fortement conseillé. Une ventilation «double flux» est également recommandée pour limiter les pertes d’énergie vers l’extérieur.

Dans ce cas, ce sont les parois respirantes qui autorisent, de façon uniforme et sans dégât, la diffusion de l’excès de vapeur (interne au bâtiment) vers l’extérieur. Les matériaux constituant les parois doivent alors avoir un coefficient de résistance à la transmission de la vapeur d’eau relativement faible. Il convient alors de positionner les matériaux du plus résistant aux transferts de la vapeur d’eau au moins résistant, de l’intérieur vers l’extérieur. Le frein vapeur permet d’augmenter la résistance de la face intérieure. Le pare-pluie ou écran sous toiture, placé du côté extérieur doit quant à lui être très perméable à la vapeur d’eau.

Dans une habitation, la gestion de l’hygrométrie ambiante est très importante. Un air trop sec est malsain pour la peau, les muqueuses et les voies respiratoires. Un air trop humide est néfaste pour la santé mais également pour la pérennité de votre habitation (condensation, dégradation des finitions et des performances de l’isolant). L’hygrométrie caractérise le degré d’humidité de l’air ambiant, à savoir la quantité de vapeur d’eau présente dans l’air. Plus l’air est froid et moins il peut contenir d’eau sous forme vapeur (risque de condensation).

Sd = µ x e

La résistance à la diffusion de vapeur d’eau d’un matériau s’exprime en mètre et correspond à l’épaisseur de lame d’air équivalente. Elle peut se caractériser par Sd ou µd. On l’obtient par le produit de µ par l’épaisseur du matériau en mètre.

Biofib'Control

La mise en oeuvre du frein vapeur Biofib’ control (perméabilité dans les deux sens), avec les adhésifs Biofib’ pour une parfaite étanchéité à l’air, est un atout supplémentaire pour garantir la « respiration » de la paroi isolée.

Les isolants naturels Biofib’ répondent parfaitement aux enjeux de la régulation de l'hygrométrie. Grâce à leur faible résistance à la diffusion de la vapeur d'eau (µ = 2), ils contribuent naturellement au maintien d'une ambiance seine et équilibrée dans votre habitat.

Des isolants qui font la différence
Performances thermiques
Performances acoustiques
Confort hygrométrique